Activer votre potentiel (de bonheur)

Lac d’Annecy. Source CIXI

En transformant les aller-retours passifs du quotidien en voyages actifs.

Le bonheur peut prendre de nombreuses formes, de la sérénité aux plaisirs simples. Heureux, je me sens vivant et connecté au monde qui m’entoure. J’ai la conviction qu’il s’agit là d’une qualité qui doit être travaillée par chacun d’entre nous, de la même façon que nous nous entraînons pour devenir meilleur en sport. Comment développer cette propension au bonheur, de manière durable, même avec une vie trépidante (ou stressante) ?

J’ai deux enfants, ma femme, des amis et une entreprise à développer. Mon agenda est chargé. Depuis de nombreuses années, j’utilise l’activité physique modérée (des footings légers et une utilisation quotidienne du vélo) comme temps de méditation active chaque jour. Aujourd’hui, je considère que ces moments ont été et sont toujours:

  1. Une manière très efficace, qualitative et saine d’aller au travail quotidiennement;
  2. Une excellente prévention conte les dégâts physiologiques que causent un manque d’activité physique sur le long terme. Grâce à ces séances d’entraînement, je transforme la pression psychologique en fatigue physique, dont je récupère aisément avec une bonne nuit de sommeil;
  3. Un moment de méditation active qui apaise mes pensées. Je considère aujourd’hui que ces moments ont constitué la première étape vers un entraînement méditatif plus poussé. Cette méditation active m’a beaucoup aidé sur les vingt dernières années, en créant une base solide depuis laquelle poursuivre le travail pour améliorer ma qualité d’être au monde.

Du côté physique, lorsque je suis contraint de rester assis ou passif plusieurs heures par jour, même si la posture est confortable, mes muscles et mon métabolisme perdent progressivement leur capacité à travailler efficacement. De manière globale je ne me sens pas ‘en forme’.

Du côté spirituel, je trouve difficile d’être en paix et heureux lorsque mon corps grince d’oisiveté ou quand ma patience est mise à rude épreuve par de longs temps de transport passif, ou par des réunions sans fin. Quand je vais au travail avec ma voiture, je me sens un peu engourdi à l’arrivée — la faute à l’absence d’activation entre ma sortie du lit le matin et l’installation en face de mon ordinateur. Sur le chemin du retour, ma difficulté tient d’avantage à ce que je ne peux pas évacuer dans l’effort la pression mentale de la journée.

En 2015 je n’ai pas trouvé de réponse satisfaisante à cette question sur le marché. Alors j’ai commencé à créer une équipe capable de faire naître une nouvelle forme de véhicule, qui combinerait tout à la fois les avantages d’une voiture et du vélo. Un véhicule actif, qui serait une extension naturelle à la fois de mon corps et de mon esprit, avec lequel je pourrais parcourir de longues distances sans crainte de transpirer trop, d’être en retard, mouillé ou d’avoir l’air d’un extra-terrestre costumé en cycliste à l’arrivée. Un véhicule qui serait rapide et sûr, mais aussi actif pour que je puisse pratiquer chaque jour mes entraînements physiques et mes séances de méditation active.

Le véhicule Hyfit (Hybride Fitness) est né de cet élan.

Aujourd’hui je continue à utiliser autant que faire se peut mon vélo. Mais chaque fois que la neige, de trop grandes distances ou un chargement trop encombrant m’empêche de pédaler, je souhaite pouvoir utiliser le Hyfit. Je pourrai ainsi continuer ces exercices quotidiens qui maintiennent mon corps en forme et mon esprit alerte et détendu dans toutes les situations.

Pierre Francis, CIXI Team

Originally published at https://www.cixi.life on March 31, 2020.

We build Active Low-Footprint “HYFIT” Vehicles

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store